Lycée & Internat Ijto
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yuu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuu Takeshi
Prof d'Anglais


Masculin Messages : 3
Age : 25
Humeur : Peu entrainante.

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: Le même âge que son jumeau. Dingue, pas vrai?
Relations:

MessageSujet: Yuu...   Dim 19 Avr - 4:11

Fiche de présentation

Prénom & Nom

Âge : Apparait comme une vingtaine d’années.
Matière enseignée : Anglais.
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Homosexuel.
Date de naissance : 2 Juillet 1991 (si, si.)
Taille : 1m5X (Secret professionnel.)

Son style

Piercings, Tatouages & Bijoux ? … Mh… Il n’a rien d’extravagant, porter une mutilation tels que les piercings ou tatouages ne l’attire pas du tout, ne serait-ce qu’une boucle d’oreille. Moins il en fait, mieux il se porte. Ce n’est même pas une question de discrétion, juste de principe, et probablement aussi de contradiction… Arborer bijoux ou autres n’est en rien son type.
Démarche, comment se tient il ? … Courbé, lassé, traînant, tassé. Mais fier.
Ses fringues & Chaussures : Son style vestimentaire est soft et sobre. Les teintes de ses vêtements passent du noir au marron, passant par le gris et des couleurs plus éclaircies encore, s’accordant sur des t-shirts et pantalon ou jean, le style variant sur son humeur. Par contre, à chaque sorties, il gardera sa veste longue, d’un chocolat mat, cintrée, lui seyant à merveille, tombant jusqu’à ses genoux environ, lui rendant un air encore plus ténébreux que son visage ne donne déjà. Niveau chaussures, il porte des Dr. Martens blanches, lui remontant jusqu’au genou avec des lacets grisâtres, ou sinon il joue sur converses et rangers, selon l’humeur et l’attirail qui va avec... Précis, n’est-ce pas ?

Description physique

Il y a des choses qu’on ne peut pas décrire, parce que les mots ne seront jamais assez précis, ils ne seront là que pour ternir l’image resplendissante qui reste gravée en une mémoire qui elle même est défaillante. Jamais elle ne pourra s’attarder jusqu’à retenir le moindre détail qui fera de cet être une beauté unique. Cet être. Cet être sur lequel on essaye de plaquer des phrases, aussi bien tournées soient-elles, des comparaisons, des métaphores… Mais il n’en sera rien. Personne ne peut lui être comparé, rien ne peut être pris comme élément de métaphore. En faisant ça, lâchement, on fixerait une image sur cette beauté impalpable, une vision incorrecte, faussée par notre réalité trop humaine, trop profanée, trop souillée, trop salie, trop violée… Parce qu’il est intouchable, parce que sa peau est trop blanche et attire les regards les plus indifférents, parce que même sa chevelure d’un blond tirant sur l’argenté ne porte pas ces reflets par hasard, parce que son regard est d’un grisâtre lunaire, le jeune homme est beau. Voilà le premier mot que délicatement, on tente de lui approprier, pour commencer en douceur. Beau.
Bien que sa mère soit une japonaise disons « de sang pur », le jeune homme n’a en rien l’apparence typique d’un asiatique. La seule chose dont il aurait aimé hériter d’elle (en plus de sa fortune) est sa taille, particulièrement haute par rapport à la moyenne japonaise… Normal en tant que mannequin me direz-vous. Soit, même si le jeune homme a bien quelque chose dont il peut se vanter, c’est à dire de son physique - et de son intelligence et talents -, il faut avouer que du haut de ses 1m6X, il a rapidement du apprendre comment se montrer fier et marcher avec allure pour ne pas se laisser marcher sur les pieds, pour inspirer le respect qu’il mérite.
Sa silhouette est donc élancée, fine, et particulièrement mince et peu musclée, prouvant ainsi que le sport, c’est pas son truc… Manger non plus apparemment. Il ne frôle pourtant pas l’anorexie et se porte très bien niveau santé physique.

Visage

Maquillage ? Jamais. Son visage est d’un naturel expressif.

Description du visage : Si son allure inspire une fierté particulière, son visage, quant à lui, n’inspire que le respect craintif. Ses yeux, tracés à l’américaine dans son enfance, lui donnant un air « mignon », se sont tirés au fil du temps, lui rappelant doucement ses origines, pour lui donner un regard unique, direct et froid. Cette impression est renforcée par sa chevelure, masquant la plupart de la partie supérieure de son visage, ne laissant apparaître que par moments un de ces deux yeux au regard doré. Ses yeux sont aussi expressifs que neutres. Sa couleur complexe, résultat d’un mélange inconnu fait de son regard quelque chose d’unique, que l’on cherche à décrypter, identifier, poser un quelconque mot dessus pour réussir à le décrire parfaitement, à trouver l’expression exacte qu’il représente alors que rien n’y ressemble. Un regard empli d’une poésie mélancolique, d’un calme serein et d’une froideur recluse. Ses cheveux, de même teinte, virant sur l’argenté, variant selon les mèches, ont eux aussi poussé sans rappel à l’ordre, le jeune homme s’amusant d’eux pour rendre son côté sombre encore plus envahissant.
Si son regard glacial est masqué, son sourire, lui, est omniprésent - bien que ce n’est qu’une impression -. Un sourire des plus effrayants et marquant pour tout dire. Les rares fois où il fait son apparition, peu de gens oublient ce moment où ces lèvres pâles s’étirent pour déverser dans une simple expression tout le sadisme contenu dans l’enfant. L’enfant déjà grand par ailleurs. Donnant raisonnablement son âge, si ce n’est moins, le jeune homme est mature aussi bien mentalement que physiquement.

Famille

Frères & Sœurs ? Bien qu’il ne porte pas le même nom pour cause d’adoption et de discrétion, il a un jumeau : Ijto. Du côté de sa famille d’adoption, il a une sœur.
Parents : Aucune nouvelle.
Animal : Un chien, Berger Blanc Suisse. Docile, soumis et silencieux. Un chien parfait, qui reste sagement dans sa chambre.

Comment est le personnage auprès de sa famille, ses amis, sentiments vis à vis d'eux : Comme vous l’aurez forcément compris, Yuu n’a rien de quelqu’un de sociable et d’aimant. D’aimé, certes. Mais il n’est pas du genre à sourire pour faire plaisir ou à répondre à une « je t’aime » par simple gentillesse voire politesse. Certes, il est poli, certes, il peut apprécier voire aimer quelqu’un, mais il ne faut pas trop espérer. Sa famille vit, subit ces faits. La seule personne qu’il sache apprécier est sa sœur de cœur, étant la fille de sa famille adoptive. Ne partageant pas le même sang, un autre lien s’est installé entre eux, plus coriace, devant répondre aux exigences d’une famille difficilement composée. Sa « mère » avait quelques… disons soucis mentaux, et son père n’en avait plus rien à faire, sombrant doucement dans un alcool dévastateur : il détruisait et son corps, et son couple déjà branlant. Sa sœur restait donc son seul lien avec ce qu’on pourrait appeler une famille. Plus jeune, il avait été adopté par ce couple qui n’arrivait pas à avoir d’enfants. Quelques mois plus tard, sa « petite sœur » avait réussi à voir le jouer. Tant mieux, me direz vous…
Ses vrais parents ? Il ne les connaît pas. Le moins du monde. Il n’en souffre point et s’en porte bien, il n’y a pas à s’inquiéter sur ce maigre fait. Il a beau avoir vécu quelques horreurs par ci et par là dans sa vie, rien ne l’empêche de vivre tout à fait normalement à présent. Même en cherchant bien, au creux de ses pensées, de ses envies ou de ses tripes, il n’y a rien. Ni regret, ni remord, ni même rancune envers ceux qui l’ont abandonné dans une famille de fous.
Soit. Venons-en au cas le plus imposant, probablement aussi le plus important. Ce lien fraternel si étendu, étiré, écartelé pour que ce qui rapproche habituellement des jumeaux devienne de l’amour. Un amour tant haï... Comment aimer un être aussi différent ? Comment aimer un être si opposé ? Il doit être la seule personne pour laquelle il ressent un minimum d’admiration. J’ai bien dit un minimum. Ne le croyez pas en train de regarder celui qui partage son apparence d’un air béat, transi d’amour, buvant la moindre de ses paroles et imprimant le moindre de ses gestes. Non, même les rayons qui émanent de lui ne le perce pas. Même ses sourires, aussi tranchants soient-ils ne l’atteignent pas. Même son regard doré, aussi agressif qu’accrochant, ne le fait pas frémir. Même…

Logement

Votre personnage souhaite-il des colocataires ? Non.
Si oui combien ? Euh… Non ?


Code

[ Validé ]

[...]


Dernière édition par Yuu Takeshi le Jeu 23 Avr - 21:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Hall



Féminin Messages : 43
Age : 24
Humeur : Absente

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: 16ans
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Dim 19 Avr - 13:34

bienvenu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Adashi



Féminin Messages : 28
Age : 24
Humeur : Joyeuse

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: 17 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Lun 20 Avr - 21:52

Kyahh re-bienvenue >.<
Vive les frères jumeaux! (oui oui je sais, mon intelligence hors norme me surprend parfois XDD)
J'ai hâte de lire ton test rp :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shunsuke Tsugaru



Masculin Messages : 19
Age : 25
Humeur : Mauvaise.

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: 18.
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Lun 20 Avr - 22:15

YUUUUUUUUUUU CHERIIIIIIII ♥♥♥ *Lui fait un 'ros câlin *o**
MWahahah ♥ *Trop fier de l'avoir amené sur le forum*
Bon t'm'en veux pas si j'ai pas entièrement lu ta fiche, j'attend, comme Josh, plutôt de voir ton test RP ~
Bon et quand même, restons peu originaux *Tousotte* Bienvenue ♥
(Mwahah j'ai quand même trouvé la motivation d'écrire !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doku-no-hana.forumactif.com
Yuu Takeshi
Prof d'Anglais


Masculin Messages : 3
Age : 25
Humeur : Peu entrainante.

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: Le même âge que son jumeau. Dingue, pas vrai?
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Mar 21 Avr - 0:46

Mph. Merci pour vos messages de bienvenue <3
Et pour le test rp, je vais me surpasser, vous verrez *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Hall



Féminin Messages : 43
Age : 24
Humeur : Absente

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: 16ans
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Mar 21 Avr - 21:58

tu as intérêt de te surpasse !

franchement j' attend ton Rp test impatiemment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ijto Miyazaki
Admin


Masculin Messages : 199
Age : 24
Humeur : Le pire lunatique que tu n'aies jamais vu !

Feuille de personnage
Tijus : Vous n'imaginez pas combien il est riche
Âge: Semble avoir la vingtaine
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Mar 21 Avr - 22:04

Haaan mince va falloir que je fasse un accueil encore mieux que Shun la !! >.<

YUUU-SAMAAAAA !! Nya ( C'était beau hein ?? xD )

Eh ben moi j'ai lu ta fiche d'abord ! *o* ( En même temps j'avais pas le choix ! xD ) Et elle est parfaite *-* ( Comme toi d'ailleurs ~ [ Je suis né pour être fan !! xD ] )

Josh => Moi aussi ton intelligence me surprend c'est tellement rare !! xD *SBAF*
Shun => J'avoue tu marques un point merci de l'avoir ramené sur le forum *o*

Bref après tant de dur labeur voilà le test ~

<< Un jour avant la rentrée. Yuu s'imagine déjà revoir son frère ... Tant d'années ont passées pourtant cela n'en a pas été pour lui déplaire ! Imaginer la réaction de Yuu face à cette idée.
Objectif => Réaction. Travailler surtout ses émotions, pensées, et pourquoi pas un p'tit flash back [ Pas obligatoire x) ] ? ( Ou Ijto sera évidemment parfait Huhu Nan bon laisse-moi le droit de rêver au moins T^T >>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ijto.frenchboard.com
Yuu Takeshi
Prof d'Anglais


Masculin Messages : 3
Age : 25
Humeur : Peu entrainante.

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: Le même âge que son jumeau. Dingue, pas vrai?
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Mer 22 Avr - 0:31

[ ... ]

Test Rp.

<< Un jour avant la rentrée. Yuu s'imagine déjà revoir son frère ... Tant d'années ont passées pourtant cela n'en a pas été pour lui déplaire ! Imaginer la réaction de Yuu face à cette idée.
Objectif => Réaction. Travailler surtout ses émotions, pensées, et pourquoi pas un p'tit flash back [ Pas obligatoire x) ] ? ( Ou Ijto sera évidemment parfait Huhu Nan bon laisse-moi le droit de rêver au moins T^T
>>

[ ... Abruti. ]

06h02. La nuit s’était faite longue, plus longue encore qu’à l’habitude, les secondes s’étirant, les minutes s’étranglant et ces putains de secondes qui ne cessaient de claquer à quelques centimètres à peine de son oreille, si lassée de ce tic tac aussi continu que régulier, lui arrachant le sommeil plus qu’il ne l’avait quitté. Insomnie. Tu es là. Ces heures qu’il n’avait pas comptées ne voulaient encore prendre fin, s’amusant, sourire aux lèvres à le faire souffrir, suer, à le torturer jusqu’à plus soif, plus faim, sans qu’il ne puisse prononcer un mot, esquisser un geste. Insomnie. Tu es encore là. Tu persistes depuis tout ce temps et tu ne quittes ce corps fatigué, ces yeux cernés, injectés de sang et de souvenirs, aussi glacials et horrifiés soient-ils. Insomnie. Tu es toujours là. Quand daigneras-tu partir ? Quand, enfin, tu te décideras de laisser son regard s’éteindre, son corps se détendre et ses pensées se reposer en paix, au moins quelques heures ? La journée qui vient ne l’aidera pas à rattraper cette nuit où, étendu sur son lit, il resta éveillé. La nuit qui suit ne suffira pas à reposer ses esprits bien assez perturbés ainsi. Et la journée suivante ? Balivernes. Comment oses-tu penser à cette journée ? Celle qui fera de son nouveau travail un perpétuel affrontement, une concurrence déloyale, un duel où seul il se bat. Et l’autre s’amuse. L’autre s’amuse toujours. Et le duelliste laisse claquer son fleuret dans le vide, dans le simple espoir d’atteindre cette âme qui lui rie au nez, se moque et se détourne, faute de divertissement. Sa lame fendra le Néant.

06h03. Une minute le rapproche de cet instant fatidique, où il devra faire son boulot et se rendre auprès du directeur... Son boulot, lâchement accepté, faute d’argent, faute de courage, faute d’arrogance et faute d’effronterie et d’insolence. Lâchement, il avait baissé les yeux, ne supportant pas le regard de son frère. Ironique, sachant que sa demande d’emploi s’était faite par téléphone, n’est-ce pas ? Depuis combien de temps ne s’étaient-ils pas vus ? Comment l’avait-il retrouvé ? Pourquoi ? Pourquoi l’avait-il cherché, ou pourquoi le voulait-il au sein même de son établissement ? Pour s’amuser ? Par commodité ? Oui, peut-être. Peut-être. Questions rhétoriques, celles qui restent sans réponse, celles qui restent dans la tête. Elles vous pourrissent, vous rongent et vous enferment dans l’espoir de vous torturer. Et vous, vous continuez à en trouver davantage, comme si, soudainement, une réponse allait surgir sans préavis, juste histoire de dire : « C’est ça. » ou « Je le savais. ». Ou alors, on suppose, on invente des hypothèses, ces choses stupides que l’on cherche à prouver pour combler ce manque, ces réponses inexistantes ou qu’on ose juste espérer qu’elles ne font que tarder à venir. Quelle perte de temps…

06h04. T’inquiéter ainsi ne te ressemble pas. Le moins du monde, même. Jamais je ne t’ai vu aussi complexé par quelque chose. Ici quelqu’un, je me trompe ? Ta respiration irrégulière et tes yeux parfaitement immobiles, refusant de cligner de leurs paupières alors qu’ils se font douloureux ne t’appartiennent pas. Tu es autre. Et tout ça à cause de ton frère ? Jumeau, pardon. Mais quelle différence… L’un des doigts de ta main droite caresse délicatement, silencieusement et obstinément les draps longuement défaits par cette nuit où, sans cesse, tu t’es retourné encore et encore, cherchant ce sommeil qui s’était échappé en même temps qu’est venu ta peur, cette chose comprimée en ton sein, au creux même de ton ventre. La peur, hein ? C’était donc ça ? Tu vas te retrouver avec lui, dans son bureau, après tout ce temps où tu l’as fui ? Et cette fuite, l’avais-tu toi-même envisagée pour ne plus avoir à soutenir ces yeux identiques aux tiens, ce regard qui aurait pu être semblable si tu avais été comme lui ? La peur, c’est ça ? L’appréhension ? Non, n’essaye pas d’atténuer ce mot qu’est la peur, voulant tant dire et étant si précis. L’appréhension n’est rien à côté de ce que tu t’attends à voir, à faire. Ce n’est pas un regard en coin derrière toi par méfiance, c’est une agitation constante, des regards en tous sens, des gestes mal contrôlés. Ca, c’est la peur. Ne me parle pas d’appréhension quand je te parle du terrible. Ca faisait longtemps, pas vrai ? Que tu n’avais pas eu peur ? Allez… Depuis… Cette fameuse nuit ? Non, je sais, ton frère n’en a absolument rien à voir, mais avoue que ce qui habite ton corps et qui se répand dans tes veines, te brûlant et te faisant suer, cette peur qui te bouffe de l’intérieur est la même que cette nuit. Cette nuit où ton « père » et ton « oncle » ont comme toujours un peu trop bu, et rient un peu trop fort. Et en même temps que leurs corps, leurs esprits s’échauffent, jusqu’à ce que cette chaleur retombe en dessous de la ceinture. Et ni la mère, à l’hôpital parce qu’elle est tombée d’un escalier, ni la petite sœur qu’une généreuse femme a acceptée chez elle le temps que sa mère se remette de sa chute ne pouvaient satisfaire l’envie de ces deux hommes en rut. Et toi, tu étais là. Dans la chambre d’à côté, sagement en train de lire un livre, aussi inintéressant soit-il, juste pour t’occuper. La porte céda et ta force contre eux aussi. Tu as eu beau tousser faute de pouvoir hurler, les pousser faute de pouvoir les repousser, te contracter faute de douceur, ou encore pleurer d’injustice et de cruauté, ils ont eu ce qu’ils voulaient.

07h39. Tu rouvres les yeux. Tu t’étais endormi. Et tu as rêvé. De ça. Ton regard, bordé d’un noir de sommeil évadé et d’une mélancolie nostalgique lentement se pose sur le réveil dont le tic tac incessant est revenu te transpercer les oreilles. Puis sur la fenêtre, où le jour peine à traverser les rideaux tamisés de ta chambre. Dormir ne t’a pas fait du bien, loin de là. Et après s’être tourné vers ton passé et tes souvenirs, tes pensées retournent obstinément sur ton frère.

07h40. Soupir. Dans la lumière bleue du matin, encore noircie par la nuit fraîchement diluée, tu essayes de te représenter le corps de ton jumeau que tu n’as pas vu depuis si longtemps. Son regard t’était resté intact dans tes souvenirs les plus enfouis, mais son corps s’était lentement effacé pour ne laisser que ces deux yeux de dément. Un corps pourtant si semblable au tien. Avec cette peau si fine et goûteuse, ces lèvres envieuses ou sa posture aguicheuse… Ses mimiques uniques, ses longs doigts idylliques, ce sourire travaillé et ô combien expressif… Rien qu’en y repensant, ta main tremblante s’est posée sur ton ventre et s’est aventurée sous ton propre haut, caressant ta peau pareille à la sienne. Rien qu’en y repensant, l’autre se glisse prudemment sous tes vêtements, te caressant pour apaiser ce désir monté en toi. Il est comme toi. Il est toi. Et tu ne peux pas t’empêcher de le désirer. Tu ne peux plus t’arrêter et tes mouvements se font de plus en plus rapides, en même temps que son image te devient de plus en plus nette. Et finalement, ton propre désir est assouvi. Et, honteux, tu laisses retomber ta main en même temps que ton envie, cette dernière étant encore trempée de ce désir tandis que ta respiration reprend de son normal après s’être violemment affolée. Sali par ton propre plaisir, tu tousses légèrement et te redresses en ôtant ta main de ton sous-vêtement, honteux de ton acte. Tu marmonnes un « pitoyable » pour toi-même, tentant de rester digne en te sachant pourtant bien atteint. Tu jettes un nouveau coup d’œil au réveil :
8h01. Plus que 23 heures et 59 minutes. Debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ijto Miyazaki
Admin


Masculin Messages : 199
Age : 24
Humeur : Le pire lunatique que tu n'aies jamais vu !

Feuille de personnage
Tijus : Vous n'imaginez pas combien il est riche
Âge: Semble avoir la vingtaine
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Ven 1 Mai - 19:53

Je te l'ai déjà dit mais j'aime me répéter Hehe

Tu écris superbement bien !! T^T Et donc je suis jaloux, tu comprends donc que je ne te valide pas hein ?? U.U /PAN/

Mmm non en faite je suis content comme Ijto est dedans !! *o* /Re-PAN/

Enfin bref !! xD Bon Rp ... Ha mais non tu ne peux pas encore Huhu

* Fuis avant de se reçevoir quelque chose d'énorme en pleine tronche !! xD *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ijto.frenchboard.com
Emily Hall



Féminin Messages : 43
Age : 24
Humeur : Absente

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: 16ans
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Sam 2 Mai - 12:32

NANNNNNN le valide passssss je suis jalouse aussi

XD

+++ sérieusement j'ai encore plus hâte de commencer les rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marise Fujiyama



Féminin Messages : 67
Age : 23
Humeur : Indifférente

Feuille de personnage
Tijus : 100
Âge: 16 ans
Relations:

MessageSujet: Re: Yuu...   Ven 19 Juin - 0:50

Waaaaaw... Je suis du même avis que ceux d'haut dessus o_O
C'EST DEGOÛTANT D'ECRIRE AUSSI BIEN ! x)


[et en plus je suis en retard, na !]


... Tout ça pour dire que c'était un super test et aussi et surtout, Bienvenue. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yuu...   Aujourd'hui à 8:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Yuu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Commencement :: Présentation de votre personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: